juillet 14, 2024

Quelles études entreprendre pour pratiquer de la médecine thérapeutique ?

L’ostéopathie occupe une place importante dans le monde médical et paramédical. En perpétuelle croissance, cette thérapie qui prend en compte l’intégralité du patient a déjà de nombreux adeptes. Les écoles spécialisées dans ce type de formation se sont également multipliées. Pour les personnes désireuses de faire des études d’ostéopathie, ce n’est donc pas les centres de formation qui manquent. Alors comment se déroule un cursus en ostéopathie ? Quels sont les débouchés après une telle formation ? Retrouvez les réponses à ces questions dans la suite de ce billet.

Quel est le rôle d’un ostéopathe ?

L’ostéopathe est un professionnel de la santé qui traite les troubles fonctionnels du corps avec ses mains. Il est généralement consulté pour des lombalgies, des entorses, de l’arthrose, des tendinites, etc. On peut également le solliciter pour des troubles psychologiques, digestifs, ORL ou urinaires.

La plupart des ostéopathes travaillent en cabinet privé. La consultation commence par une série de questions au patient. Cela permet de recueillir le maximum d’informations sur les troubles ou douleurs décrites. C’est aussi un bon moyen pour faire le bilan des antécédents et traitements médicaux du patient.

Comment s’organisent les études d’ostéopathie ?

La formation en ostéopathie dans une école privée spécialisée s’étend sur une durée de 5 ans. Il s’agit d’une formation professionnalisante qui allie apprentissage théorique et pratique et qui se présente sous forme de cours magistraux et de travaux dirigés. Après ces 5 années, l’étudiant ressort avec un diplôme d’ostéopathe.

L’avantage d’un cursus en école privée est que celle-ci possède généralement une clinique pédagogique. Les étudiants y ont accès pour des stages d’observations dès la première année pour certaines écoles et dès la 3ème année pour d’autres. Au début de ces stages, l’apprenant observe et participe à l’interrogatoire. Il pourra ensuite s’impliquer de plus en plus dans la prise en charge du patient jusqu’à mener l’intégralité d’une consultation en 4ème et 5ème année. Durant ces étapes, un ostéopathe ayant obtenu son diplôme depuis plus de 5 ans supervise ces consultations.

Une fois en 5ème année, l’étudiant fera des stages sportifs en entreprise ou en milieu hospitalier en parallèle de celui en clinique pédagogique. Cela permet de l’initier aux différentes structures possibles pour exercer.

Pour entreprendre des études d’ostéopathie, le niveau baccalauréat et de préférence l’option Sciences de la Vie et de la Terre et Physique est requis. Un dossier d’admission doit être rempli par l’apprenant avec les notes du baccalauréat et de la terminale. Si l’intéressé est déjà dans l’enseignement supérieur, ses résultats ainsi qu’une lettre de motivation sont nécessaires. Pour intégrer certaines écoles, il faut également passer des tests psychotechniques et des entretiens oraux individuels.

Quelles sont les matières phares de la formation ?

La formation en ostéopathie est composée de trois matières principales : l’anatomie, la physiologie et la pratique.

L’anatomie

Cette matière apprend à connaître le corps et ses différentes structures. La connaissance du corps est primordiale en ostéopathie. Les cours d’anatomie doivent être revus régulièrement, car un adage dit que « L’anatomie s’apprend 8 fois et s’oublie 7 fois ».

La physiologie

Elle permet de connaître les mécanismes physiologiques du corps afin de reconnaître ce qui est pathologique plus tard.

La pratique

La pratique est la base du métier d’ostéopathe. Dès le début de la formation, l’étudiant apprend déjà à toucher les structures anatomiques, à aborder la personne et à poser sa main sur le corps du potentiel patient. Cela est d’autant plus important, car le toucher est l’outil diagnostique de l’ostéopathe.

Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir ostéopathe ?

Un ostéopathe doit avant tout être curieux, car la question principale qu’il se posera dans l’exercice de son métier est « pourquoi ? ». Les professeurs disent souvent que l’ostéopathe est un inspecteur à la recherche de réponses.

Pour exercer ce métier, il faut aussi être à l’écoute et avoir de l’empathie. Comme tout métier de la santé, une ostéopathe doit être à l’écoute de ses patients. Ce professionnel doit également savoir se remettre en question. Chaque patient étant unique, l’ostéopathe ne peut pas appliquer de protocole ou de recette toute faite. Il doit apprendre à évoluer avec ses patients.

Quels sont les débouchés après des études en ostéopathie ?

Plusieurs possibilités s’offrent aux diplômés en ostéopathie. La grande majorité se tourne aujourd’hui vers un cabinet libéral qui travaille seul ou en collaboration avec d’autres professionnels. Nous pouvons également retrouver les jeunes diplômés dans les entreprises, les clubs et/ou évènements sportifs, voire même dans des structures hospitalières. Certains nouveaux diplômés font le choix d’effectuer des remplacements dans les cabinets d’autres professionnels ostéopathes.

Beaucoup d’ostéopathes décident également de travailler bénévolement au sein d’associations afin d’aider des personnes en situation de handicaps, de précarité, etc.

Si vous décidez toutefois d’avoir votre propre cabinet, il est recommandé de faire une étude de marché et de se renseigner auprès de confrères ou consœurs déjà installés. Même lorsque l’on a son propre cabinet, il est important de faire partir d’un réseau thérapeutique et de ne pas rester seul.

Laisser un commentaire